Hogwarts' Tomorrow

Hogwarts' rebirth
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Emma Santa Luna

Aller en bas 
AuteurMessage
Emma Santa Luna
Nouvel arrivant
Emma Santa Luna

Messages : 3
Date d'inscription : 07/01/2008

Feuille de personnage
Maison:
Fonction: Sorcier du monde
Matière préférée:

MessageSujet: Emma Santa Luna   Mar 8 Jan - 0:49

FICHE D'IDENTITE

Nom :
Llewelyn
Prénom : Mélusine Arianrhod
Surnom : Melly (réservé à Luca)
Pseudonyme : Emma Santa Luna
Age : 20 ans
Nationalité : Galloise
Lieu de naissance : Holyhead, Gwynedd, Pays de Galles.
Lieu de résidence : Holyhead, Gwynedd, Pays de Galles, dans une maison qu’ils ont acheté tout récemment, avec les économies de Luca et l’aide de maman.
Famille :
Sa mère, Adalgisa Santa Luna, 39 ans, est italienne, et, si elle a commencé une scolarité à Poudlard pendant ses jeunes années, elle n’a jamais été une sorcière accomplie, ayant tout arrêté pour mettre au monde son premier enfant, Lusignan Caerwyn - prénommé ainsi sur le choix de son père - à l’aube de sa dix-septième année. Ledit père, Clydwyn Llewelyn, de deux ans plus âgé qu’Adalgisa, occupe un petit poste au Ministère de la magie. Ils ont divorcé peu de temps après l’entrée d’Emma à Poudlard, et Clydwyn s’est remarié avec Beverly Jones, tout juste 30 ans, secrétaire à mi-temps au Ministère.

Emma est très proche de son frère, malgré leurs deux années d’écart, et une longue séparation géographique, puisqu’il a intégré Durmstrang. Elle le surnomme Luca, et si sa formation de soigneur en Russie n’a pas encore été validée en Grande Bretagne, il travaille ça et là, pour les sorciers comme pour leurs créatures, en attendant d’obtenir sa confirmation et un poste plus stable. Il est également le seul à appeler sa cadette Melly.

[Je PNJiserai Luca, en attendant, j'espère, que quelqu'un ait envie de le jouer...]

FICHE SORCIER

Âge auquel vous avez arrêté l'école : 18 ans, après les ASPICs.
Ancienne école : Serdaigle, à Poudlard.
Baguette : Saule pleureur, poudre de pierre de lune.

FICHE SIGNALETIQUE

Description physique :
Une peau d’albâtre, des yeux et des cheveux noirs de jais, qu'elle a quelque peu éclairci récemment, un visage rond qui la rajeunit toujours... Si Emma s’est affirmée avec les années, son visage poupon lui est toujours resté.
Ses yeux sombres, contrairement à son enfance, observent le monde avec attention, presque émerveillement, et un sourire enfantin éclaire souvent ses lèvres ourlées le plus souvent de grenat, seule touche de maquillage qu’elle arbore, avec parfois une once de crayon pour accentuer son regard.
Menue, elle a quelque peu rattrapé son retard par rapport à ses premières années d’école, où elle mesurait presque une tête de moins que tous ses camarades : aujourd’hui, son mètre soixante-huit lui permet de rester dans une moyenne acceptable, et de ne pas sembler trop minuscule à côté de Luca.
Si elle opte volontiers pour le noir, les autres couleurs se sont peu à peu immiscées dans sa garde-robe, et les coupes plus cintrées aussi, mettant en valeur des formes plutôt avantageuses, qu’on ne lui octroierait pas de prime abord : C’est que son air perdu, sa tendance à la rêverie, accentuent l’impression de jeunesse qui se dégage toujours d’elle, et bien souvent, on lui demande si elle a bien l’âge de ne plus aller à l’école.

Description mentale :
Ayant longtemps été plus qu’effacée, elle garde une certaine distance de prime abord. Non pas de la timidité, mais bien une tendance à ne pas parler d’elle, à simplement écouter et sourire. Certains l’ont prise pour une nigaude de ce fait, et ont été bien surpris d’apprendre son cursus. Elle reste très peu expansive, et ne se lie que très peu, mais lorsque le contact s’installe avec quelqu’un, c’est une amitié indéfectible ou une rancune farouche qui en ressort. Dotée d’une patience infinie et d’une mémoire à toute épreuve, elle est capable de passer des heures à rechercher un point de détail, ou de réciter presque par cœur des chapitres entiers de l’Histoire de la magie, d’essais sur les Runes, de traités d’Astronomie ou d’Arithmancie. Ces deux atouts font aussi qu’elle n’oublie pas ceux qui l’ont blessée, et, si elle ne cherchera pas forcément à se venger, parce que ça n’est pas dans son caractère, elle ne risque pas de se faire avoir deux fois. En contrepartie, elle se souviendra toujours de ce qu’on pourra avoir fait de bien pour elle ou ses proches…

Très imaginative, elle peut passer des heures à écrire, mais elle n’a encore osé montrer ses textes à personne, pas même aux personnes qui lui sont le plus proches. Maman tente pourtant toujours de lui faire envoyer ses manuscrits, espérant pouvoir les faire publier par la revue pour laquelle elle travaille, en Italie, mais Emma n’a de cesse de répondre que ça n’est pas terminé, qu’il faut encore qu’elle y travaille. Perfectionniste, ou peut-être encore quelque peu mal à l’aise quand il s’agit de se trouver de véritables qualités, elle refuse de montrer ces brouillons à quiconque, tant que ça n’est pas « fini ». Reste à savoir si elle estimera un jour que ça l’est…

Elle aime :
Son frère, la lune & les étoiles, les chiffres - elle était plutôt douée pour les mathématiques quand Maman leur enseignait le minimum vital - se raconter des histoires et les écrire.

Elle déteste :
Son père et sa pimbêche de belle-mère, les animaux - ils ont tendance à lui faire peur - voler (et tous les exercices physiques d'ailleurs).

Principales qualités :
Patiente, consciencieuse et perfectionniste.

Principaux défauts :
Réservée, pas toujours très sûre d’elle, et un peu trop rêveuse sans doute.

Particularité :
Aucune, si ce n’est son statut de polyglotte : elle a appris le gallois, l’anglais, l’italien avant l’école de magie, puis le russe avec Kirinia, et le français, le latin et le grec à la fin de ses études... Enfin, "fin"... Pour l'instant.

POUR LA PETITE HISTOIRE

Enfance :
Mélusine Arianrhod est née dans une petite propriété sans prétention de l’île d’Anglesey dans la campagne à l’extérieur de la ville d’Holyhead, dans le comté de Gwynedd, au Pays de Galles. Elle a grandi dans une atmosphère étrange. Maman n’utilisait que peu voire pas du tout la magie, alors que Papa ne cessait d’en parler en rentrant et d’en faire la démonstration afin que son cher fils puisse un jour être un sorcier digne de ce nom. Et quoi de mieux pour un enfant que de voir les choses avant de s’y essayer lui-même ? Lusignan et elle se regardaient souvent, un peu perdus entre leurs deux parents, surtout lorsqu’ils évoquaient leur futur. Papa ne jurait que par Poudlard, qui enseignerait assurément tout ce que Lusignan devrait savoir pour être un bon sorcier. Il ne prenait jamais la peine d’énoncer un quelconque avenir la concernant. Elle était seconde née, elle était femme - ou en tout cas, elle le deviendrait. Sans doute – comme ça avait été le cas pour Maman – supposait-il qu’elle serait mère avant même la fin de sa scolarité ? Elle n’avait jamais souhaité lui poser la question, et ne la lui posera certainement jamais. Quant à Maman, elle haussait simplement les épaules, il adviendrait ce qu’il devrait advenir… Elle disait que le destin était écrit et que ça ne servait à rien de se creuser les méninges à l’avance. Entre un père qui la délaissait, et une mère attentiste, qui, si elle lui témoignait de l’affection, n’a jamais pris parti pour elle, la fillette a appris à se faire oublier, puisque de toute façon, elle était presque quantité négligeable.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ses relations avec son frère étaient tout sauf difficiles. Sans bien comprendre ce que leurs parents attendaient d’eux, les deux enfants s’étaient juré d’être toujours là l’un pour l’autre. Maman leur enseignait ce qu’ils devaient savoir pour être en règle avec les autorités, puisque l’enseignement était obligatoire, mais ils n’avaient jamais mis les pieds dans une école et n’avaient donc aucun ami. Ils n’étaient que tous les deux, c’est pour ça qu’ils devaient se soutenir. Elle était la lune, il était le soleil, et ils ne pouvaient pas vivre l’un sans l’autre, même s’ils devaient rester éloignés d’une manière ou d’une autre. Ils avaient même mélangés leurs sangs – comme si leur naissance n’avait pas suffi – par un torride après-midi d’été où ils avaient été jusqu’à la côte, après avoir piqué leurs pouces d’une aiguille.

- Comme ça, on sera toujours liés l’un avec l’autre.

C’était là un vœu des plus attendrissants, mais qui n’était pas voué à rester intact pour l’éternité : quelques étés plus tard, une enveloppe parvenait à la petite bâtisse qu’ils occupaient depuis des années, portée par un hibou imposant aux plumes brunes. Il annonçait que Lusignan serait affecté à Durmstrang, loin de la maison. Papa avait piqué une colère noire et était parti en trombe au bureau, espérant influer sur la décision. Maman avait haussé les épaules comme d’habitude, émettant dans un souffle l’idée que de cette manière, Lusignan apprendrait les choses à la dure, que ça ne pourrait que lui forger le caractère.

Pour Emma, c’était tout un monde qui s’écroulait. Son soleil, son seul soutien, son frère de sang, s’éloignait. Leur promesse serait brisée au premier septembre, et les larmes roulaient sur ses joues sans qu’elle put rien faire pour les arrêter. Il lui avait remis un petit paquet avant de partir, lui faisant promettre de ne l’ouvrir qu’après son départ. Elle avait hoché la tête, simplement, incapable de dire un mot de plus, mais dès qu’il avait disparu, elle était montée s’enfermer dans sa chambre, pour découvrir, dans une fine pochette de soie, un pendentif ovale en argent orné d’un soleil et d’une lune, et renfermant une photo des deux frère et sœur.

La lettre qui fit tout basculer :
Deux ans plus tard, ce fut à son tour de recevoir une lettre lui précisant qu’elle devait se rendre, le premier septembre, à la gare de King’s Cross à Londres, pour embarquer à bord du Poudlard Express qui l’emmènerait au Collège si réputé où son père avait voulu voir son frère admis. Jusqu’alors, elle n’avait jamais fait montre de quelque prédisposition que ce soit, au contraire de Lusignan qui l'avait toujours fait rire en imitant leur père lorsqu’ils se retrouvaient tous deux seuls, et elle était restée un long moment à lire et relire la lettre qui la priait de se procurer robes, livres, et matériel nécessaire à sa future scolarité. Papa avait répété sans cesse qu’il devait y avoir une erreur, comme si Emma ne pouvait pas être une sorcière elle aussi, bien qu'elle soit du même sang, et Maman soupirait qu’il allait encore falloir racheter du matériel… Et quand Papa, pour vérifier le contenu de la missive de ses propres yeux, avait voulu prendre la lettre des mains de sa fille, il avait été surpris de voir la lettre revenir d’elle-même dans les mains de la fillette comme par… magie.
Elle était montée aussitôt dans sa chambre, pour écrire à son frère, qui devait prochainement rentrer pour les vacances, pour lui annoncer la nouvelle.

Années scolaires sorcières :
Les premières années à Poudlard furent marquées par une profonde solitude pour Emma, qui n’en cherchait pas moins d’ailleurs. Effacée, elle faisait tout pour qu’on ne la remarque pas, même si ses notes n’avaient rien de honteux, au contraire. Elle écrivait régulièrement à Luca, au départ, et puis, peu à peu, ses missives s’étaient faites plus rares, comme elle n’obtenait nulle réponse. Il fallut attendre la troisième année pour qu’elle en apprenne un peu plus sur ce qui arrivait à son frère, par le biais d’une de ses camarades de maisons, d’origine russe, tout juste débarquée de Durmstrang. Elle y avait rencontré Luca, et cette connaissance commune avait rapproché les deux jeunes filles. Kirinia était devenue la protectrice d’Emma, et c’est aussi grâce à elle qu’Emma put renouer – pour de vrai, réciproquement – le contact avec son frère.

Ce n’est qu’à partir de sa cinquième année, et sans doute au contact de la soviétique, qu’elle commença à perdre ses mauvaises habitudes : ses peurs panique à la moindre approche, ses craintes de catastrophes dès qu’il s’agissait d’user de sa baguette, son mutisme s’estompèrent quelque peu, bien qu’elle ne devint jamais vraiment très expansive. Ses résultats pratiques s’améliorèrent particulièrement à partir de là, comme elle osait enfin essayer sans songer toujours au pire. L’aide de son aînée pour les Sorts et Enchantements et la Défense Contre les Forces du Mal lui fut particulièrement précieuse, d’autant qu’elle l’initia à quelques charmes que l’Ecole ne présentait pas… En une année, elle rattrapa le retard qu’elle avait en pratique et ses résultats aux BUSEs lui valurent bien des éloges dont elle rougit encore aujourd’hui. Mais il faut dire qu’elle avait déjà un niveau presque suffisant pour les ASPICs poru la partie théorique, et son goût pour la lecture – un vrai petit rat de bibliothèque ! – et sa mémoire lui avaient déjà permis d’acquérir une bonne partie du programme de septième année. Seuls points noirs au tableau : sa réserve latente, qui ne la prédisposait pas à se diriger vers les autres, sa rêverie presque constante, et son manque d’endurance et de résistance physique. Une carrière d’auror ne semblait pas indiquée, pour le coup, mais ça tombait bien, elle n’y avait jamais aspiré.

C'est à la fin de cette cinquième année qu'advint le siège de Poudlard, lors duquel Kirinia fit en sorte qu'elle disparaisse du champ de bataille. Aujourd'hui encore, la galloise reconnait que c'était pour son bien, mais en reste légèrement frustrée. Durant cette nuit-là - sans doute la plus longue de son existence ! - elle observa, à travers un miroir enchanté offert justement par la russe lors de son quatorzième anniversaire, les faits et gestes de son amie, priant pour qu'il ne lui arrive rien, sautant presque de joie lorsqu'elle déboutait un des mangemorts contre lesquels elle se battait. Elle était tombée de sommeil au petit matin, lorsque tout avait été terminé, et avait été réveillée par la soviétique, revenue auprès d'elle une fois que le calme avait fini par revenir. Poudlard était détruite, cependant, et dès lors, la fin de l'année et les examens que les deux jeunes filles s'apprêtaient à passer, se déroulèrent à Ascadia.

Emma n'a jamais vraiment aimé cet ersatz d'Ecole, où elle a été contrainte de terminer sa scolarité, loin de Kirinia, repartie en Russie après des adieux déchirants. Elle avait pourtant voulu être forte, ne pas pleurer pour ne pas rendre les choses plus difficiles encore à son amie, en vain. Les larmes avaient coulé toutes seules sans qu'elle pût rien faire pour les arrêter. Et puis ça avait été très difficile de supporter deux années loin de ceux qu'elle chérissait, dans un lieu inconnu. Les lettres ne font pas tout, et être forcée de rentrer chez Papa sans consolation de les retrouver à la rentrée lui faisaient détester l'été... Jusqu'à la sortie des ASPICs. Car ce jour-là, ce ne fut pas Beverly et ses sempiternels chewing-gum qui l'accueillit à la gare, mais Luca.

Résultats aux BUSEs
Arithmancie : Optimal
Astronomie : Optimal
Botanique : Acceptable
Défense Contre les Forces du Mal : Acceptable
Divination : Troll
Etude des Moldus : Effort Exceptionnel
Etude des Runes : Effort Exceptionnel
Histoire : Effort Exceptionnel
Métamorphose : Piètre
Potions : Acceptable
Sortilèges et Enchantements : Effort exceptionnel

Résultats aux ASPICs
Arithmancie : Optimal
Astronomie : Optimal
Défense Contre les Forces du Mal : Effort Exceptionnel
Etude des Moldus : Acceptable
Etude des Runes : Optimal
Histoire : Optimal
Potions : Effort Exceptionnel
Sortilèges et Enchantements : Effort Exceptionnel


Dernière édition par le Sam 9 Fév - 19:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hogwarts Tomorrow
Admin
Hogwarts Tomorrow

Messages : 28
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Emma Santa Luna   Mar 8 Jan - 11:16

Le BOB, le MIAOW, ça me rappelle quelque chose^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-tomorrow.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emma Santa Luna   Mar 8 Jan - 20:49

Ah bah j'espérais bien que tu t'en souviendrais ^^
Revenir en haut Aller en bas
Hogwarts Tomorrow
Admin
Hogwarts Tomorrow

Messages : 28
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Emma Santa Luna   Mar 8 Jan - 21:01

le MIAOW, c'était moi et le BOB, c'était Toinou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-tomorrow.forumpro.fr
Adam McAdam
Professeur d'étude des moldus
Adam McAdam

Messages : 72
Date d'inscription : 20/12/2007

Feuille de personnage
Maison: Poufsouffle
Fonction: Professeur
Matière préférée: Etude des moldus / Sortilèges

MessageSujet: Re: Emma Santa Luna   Mar 8 Jan - 23:00

Validée tu es ! (Yoda ! Rends-moi le clavier ! *grrrrrrr*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Santa Luna
Nouvel arrivant
Emma Santa Luna

Messages : 3
Date d'inscription : 07/01/2008

Feuille de personnage
Maison:
Fonction: Sorcier du monde
Matière préférée:

MessageSujet: Re: Emma Santa Luna   Jeu 10 Jan - 23:05

Relations déjà établies :
Kirinia Kasterezzia, 22 ans (?), repartie en Russie, elle reste la plus proche amie d’Emma. La galloise s’en remet encore souvent aux conseils de la russe lorsqu’elle doute – et Merlin sait si ça reste fréquent ! – quand il s’agit de sujets qu’elle ne peut ou ne veut pas évoquer avec Luca.

CV :
Pour tout dire, ses anciens professeurs diraient qu’avec de telles capacités et un tel bagage, il était bien dommage qu’elle n’ait pas eu une carrière plus spectaculaire. Emma pense qu’elle a bien le temps encore, cela dit. Comme ça ne se fait pas de sauter des classes, mais que parvenues aux BUSEs, elle avait déjà presque le niveau pour passer ses ASPICs, elle prit des cours d’Arithmancie Avancée par correspondance avec l’université de Brocéliande (elle a été la première surprise quand ils ont accepté sa demande malgré son jeune âge), et a validé en un temps record le Brevet Onirique de Brocéliande, spécialité Arithmancie Complexe et Runes Ancestrales. Dès sa sixième année, elle s’était passionnée pour l’Archéologie magique. Rien d’étonnant à ce que, par la suite, « pour le plaisir d’apprendre », elle s’inscrivit au Magical Institute of Archeology and Old Wizardry de Londres, où elle obtint haut la main le CASPER (Certificat d’Aptitudes aux Sortilèges et Potions des Epoques Révolues)… un an après ses ASPICS. Elle vient juste de valider le DAMAS (Diplôme d’Archéologie Magique et d’Arts Séculaires), et projette de s’accorder une année sabbatique pour écrire, et décider peut-être de ce qu’elle veut vraiment faire dans la vie… Son seul regret pour l'heure est de n'avoir pas pu trouver un cursus qui lui plaise et lui permette de développer davantage ses connaissances en Astronomie.

BOB
Arithmancie Complexe : Optimal
Runes Ancestrales : Optimal

CASPER
Art des Potions de Jadis : Effort Exceptionnel
Sortilèges & Enchantements Ancestraux : Optimal
Etude des Forces du Mal des Anciens Temps : Optimal

DAMAS
Archéologie magique : Optimal
Arts antiques : Effort Exceptionnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emma Santa Luna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emma Santa Luna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Emma Pillsbury ? Wanna go halfsies on a pb&j ?
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna
» Luna Lovegood(Serdaigle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts' Tomorrow :: Bien débuter :: Grimoire des inscriptions :: Fiches validées adultes-
Sauter vers: