Hogwarts' Tomorrow

Hogwarts' rebirth
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles en fauteuil sous un arbre

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tamara O. Fitzgerald
Professeur de métamorphose
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Maison:
Fonction: Sorcier du monde
Matière préférée:

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Dim 2 Mar - 2:34

Et Adam recula, s'éloigna d'elle. Elle ferma les yeux, sentant les larmes y monter. Tout ce qu'elle aurait souhaité, à cet instant, c'était qu'il la prenne dans ses bras, qu'il efface les derniers mots prononcés par une tendre étreinte, qu'il lui prouve que tout n'était pas perdu. Pas ça. Pas eux. Mais il s'était éloigné. Un bruit mat lui fit rouvrir ses prunelles sombres à cet instant, et elle eut le réflexe d'aller vers lui, comme elle le trouva à terre. Un pas, et puis elle hésita. Et s'il la repoussait encore ? Quoi qu'il ne l'eût pas exactement repoussée tout à l'heure, mais les mots avaient suffi pour créer une distance nouvelle entre eux. Il avait abaissé son couvre-chef, dissimulant son visage. Souhaitait-il donc s'éloigner plus encore ?

Elle n'était pas dupe. Ce rire-là n'avait rien de joyeux. Celui-là, elle ne lui avait jamais connu, bien qu'il sonnât étrangement comme celui qu'elle avait parfois laissé éclater, seule à la maison, lorsque les autres étaient partis après avoir présenté leurs condoléances... Pas une larme ne roula sur sa joue, qu'elle eût pu venir sécher, mais sa respiration trop audible attestait de son état, malgré ses efforts pour le cacher. Elle ne le quittait pas des yeux, hésitait à s'approcher, encore et toujours. Aurait-elle changé la suite, si elle avait été le prendre dans ses bras dans l'instant ? Elle ne le saurait sans doute jamais : elle avait sans doute trop tergiversé à se demander quelle serait sa réaction si elle s'approchait - depuis quand se posait-elle ce genre de question ? - et voilà qu'il la congédiait. Aimablement, honorablement, mais il la congédiait quand même.

- Ah... oui... Le fauteuil... murmura-t-elle.

Qu'est-ce qu'elle en avait à faire de cet engin volant ? Oh que si, c'était grave. Elle n'aurait jamais pensé le retrouver ici, même si elle eût pu rêver leurs retrouvailles dans ce lieu qui avait vu leur première rencontre. Elle avait cru rêver, en effet, lorsqu'il était arrivé. Et elle avait cru que ça pourrait redevenir comme avant, tout simplement. Elle l'avait tellement souvent vu en songe ! Mais non. Ca n'était que des rêves, manifestement. Et elle venait de se réveiller. Non, ça n'avait rien de drôle. Pas même sa chute.

Il portait la main à son oeil. Là où se trouvait son oeil magique. Elle aurait voulu approcher, s'agenouiller, et prendre cette main dans les siennes. Trouverait-elle quelque larme sur ses doigts gantés ? La laisserait-il seulement s'avancer, surtout ? Elle redoutait d'essuyer un nouveau refus, si délicatement tourné fût-il. Elle n'avait pas le courage d'une gryffondor, pour tenter le tout pour le tout, et traverser les quelques pas qui les séparaient. Alors elle battit en retraite. Que restait-il d'autre à faire ?

- Garde-le... ton fauteuil... Je crois que... Je crois que je vais marcher un peu.

Sa voix lui sembla bien faible et bien tremblante. Est-ce qu'il le remarquerait ? Est-ce qu'il viendrait vers elle ? Non, sans doute pas. Il fallait qu'elle arrête de se bercer d'illusions... Elle resta immobile quelques instants, puis tourna les talons et s'éloigna d'un pas trop rapide pour être naturel. Il ne fallait pas qu'elle ralentisse, sinon elle ne pourrait plus continuer. Tête baissée, les bras toujours croisés sur sa poitrine, elle avançait à travers le parc, laissant les larmes couler sur ses joues. Elle ne retournerait pas au perron, pas ainsi, personne ne devrait la voir comme ça. Elle rencontrerait les autres plus tard. Ils avaient bien le temps. Quelques dizaines de mètres plus loin, sa silhouette s'effaça, pour laisser place à celle d'une hermine. Elle regagnerait l'école, sans doute, elle ne pouvait guère se rendre ailleurs. Il lui fallait juste un peu de temps pour se recomposer son masque, juste quelques minutes. Quelques dizaines peut-être...

[Je pensais pas qu'Adam irait à la poursuite de Tam, mais si tu penses que ça semble logique, j'édite pour lui laisser le temps d'agir ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bb-demain.forum-actif.net
Adam McAdam
Professeur d'étude des moldus
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 20/12/2007

Feuille de personnage
Maison: Poufsouffle
Fonction: Professeur
Matière préférée: Etude des moldus / Sortilèges

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Dim 2 Mar - 9:56

Quel idiot ! Quel idiot ! Quel idiot ! Qu'est-ce qu'il faisait ? S'il la laissait partir c'était foutu ! Très sûrement en plus. Mais elle allait si vite. Que faire ? Comment on se lève déjà ? Comment on fait ? Il frappa le sol. Pourquoi son esprit en avait tant envie et pourquoi ses jambes ne voulaient tellement pas soulever son corps ? Il n'était pas handicapé moteur pourtant. Il n'y comprenait plus rien. Avait-il tant changé que ça ? Pour que désormais elle le fuit ? Il tenta néanmoins quelque chose. Il utilisa ses bras pour se propulser, pour se soulever et aller vers l'avant. Peut-être ses jambes prendrait elle la relève ?

Non...

Il tendit le bras en tombant vers l'avant. Et dans un cri :


Tamara !

Il se vautra sur le sol du parc de tout son long. La tête et le corp contre le sol. Il s'était cogné en plus. Il avait un peu mal, pas grand chose. Pas grand chose par rapport à la douleur de son coeur. Il sentait un peu de sang couler sur son sourcil. Une petite pierre vraisemblablement, mais ce n'était rien du tout. Rien du tout. Les larmes coulèrent de ses yeux. Il ne voyait plus Tamara. Il l'avait perdu. Perdu bêtement. Mais... la proposition qu'elle lui avait fait lui avait fait peur... C'est tout. Il avait perdu la personne qu'il aimait parce qu'il n'était pas prêt et qu'il avait eu peur de le lui dire. Il resta là contre le sol, du moins pour l'instant... Quel idiot !

Quel idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara O. Fitzgerald
Professeur de métamorphose
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Maison:
Fonction: Sorcier du monde
Matière préférée:

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Dim 2 Mar - 23:16

Elle venait de prendre la forme d'une hermine rousse, la toison blanche ne prenant place qu'en hiver, quand il frappa du poing sur le sol. Elle ne l'entendit guère, ou si elle l'entendit, elle ne réalisa pas de quoi il pouvait s'agir, trop perdue dans ses pensées, dans ses pleurs. Et puis il avait crié son nom, avant que le son caractéristique d'une chute en règle ne lui parvienne aux oreilles. Alors elle s'arrêta. Immobile un instant, hésitant toujours, elle finit par se retourner vers là d'où elle venait, et un petit cri s'échappa de sa gorge. Pourquoi ne se relevait-il pas ? Elle fit demi-tour, toujours sous forme animale, pas trop sûre de vouloir, ni même d'avoir la force de se retransformer tout de suite. La chute l'avait délesté de son couvre-chef, et à mesure qu'elle approchait de nouveau, elle pouvait distinguer un filet rouge au niveau des sourcils. Et des larmes sur ses joues.

Elle s'immobilisa à quelques dizaines de centimètres de sa tête, incertaine.

- Adam ?

Il lui fallut plusieurs minutes pour se décider à bouger de nouveau. Ouf... Il respirait toujours. Alors pourquoi ne bougeait-il toujours pas ? Son coeur toujours serré semblait, drôle de contradiction, vouloir sortir de sa poitrine tant il battait fort. Elle traversa rapidement la distance qui la séparait de son visage. Elle ne savait pas quoi dire, pas trop quoi faire non plus, et elle ne se sentait pas la force de redevenir humaine tout de suite. Et finalement, la petite langue du mustélidé qu'elle était à cet instant nettoya le sang qui s'écoulait de la plaie qu'il s'était faite en tombant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bb-demain.forum-actif.net
Adam McAdam
Professeur d'étude des moldus
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 20/12/2007

Feuille de personnage
Maison: Poufsouffle
Fonction: Professeur
Matière préférée: Etude des moldus / Sortilèges

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Lun 3 Mar - 0:15

Adam était toujours vautré par terre. Dans le silence de la brise. Il n'entendit qu'une faible voix prononcer son nom. Un rêve. Ce ne pouvait être qu'un rêve. Il n'y prêta même pas attention. Puis il sentit une petite langue lui lécher l'arcade sourcilière. Il décolla un peu ses yeux et vit une hermine rousse. Il sourit. Tamara aussi pouvait se transformer en hermine. Mais ce n'était sûrement pas elle... Juste un excès de zèle animal... Il se hissa un peu pour se redresser. Pas de Tamara, ni à droite, ni à gauche. Ni même ailleurs. Il regarda l'hermine et sourit. Il la caressa doucement. Du sang continuait de couler de son arcade sourcilière et contournait langoureusement son oeil pour venir se mêler aux résidus de larmes qui éclaircissaient ce sang si rouge. Puis il venait goutter sur son manteau. Goûtant la teinte bordeaux tachée de terre de celui-ci.

T'es jolie petite hermine... Tu sais... Il sanglotta. La femme que j'aime te ressemble un peu... enfin... il me semble. Ca fait longtemps que je ne l'ai plus vue comme ça... Et puis... Je crois que je ne la reverrais pas de sitôt... Tout ça parce que je sais pas trop ou j'en suis... Parce que je ne suis pas assez sûr de moi... Van Helsing aurait peut-être su quoi faire lui... Il l'avait dit que je devais gagner en assurance...

La pensée de cet auror qui fut un temps son mentor remonta dans ses pensées. Il faudrait qu'il lui écrive. Il faudrait sûrement qu'il lui demande conseil. Peut-être saurait-il quoi faire ? Peut-être passerait-il à Poudlard ? Ce serait sympa... Ca faisait un moment qu'il ne l'avait vu... Il lui manquait un peu, il fallait l'avouer. SOn mouvement de caresse reprit sur la petite hermine rousse. Ca le calmait un peu. Mais il s'en voulait. Il s'en voulait toujours de n'avoir pu profiter plus de Tamara. De n'avoir su lui parler et lui expliquer ses craintes. Il s'en voulait, mais il faudrait qu'il assume tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara O. Fitzgerald
Professeur de métamorphose
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Maison:
Fonction: Sorcier du monde
Matière préférée:

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Lun 3 Mar - 1:52

Tamara s'éloigna légèrement lorsqu'Adam rouvrit les yeux et lui sourit. S'il avait été possible à une hermine de sourire, sans doute le lui eût-elle rendu. Enfin il se redressait, et s'il avait l'air de chercher quelque chose un instant, il reposait ses yeux sur elle, pour sourire à nouveau. Hermine ou pas, le contact de sa main sur sa peau - ses poils en l'occurrence - la faisait toujours frissonner. Malgré les larmes versées, et par l'un et par l'autre, malgré le sang qui goutait de son arcade, elle appréciait ses caresses, quelles qu'elles fussent. Même s'il ne s'en rendait visiblement pas compte. Assise sur ses pattes arrière, elle resta silencieuse, interdite, plus exactement, lorsqu'il s'adressa à elle comme à un animal quelconque, lui parlant d'elle, et de lui, de ses sentiments plus facilement à présent qu'il ignorait sa présence que lorsqu'elle avait été près de lui sous forme humaine.

Elle avait été touchée par l'aveu de ses sentiments, mais restait plus perplexe encore par la suite de son discours. Pour le coup, elle avait un peu repris du poil de la bête (ah ah) et allait reprendre sa forme originelle, mais les questions qui lui trottaient dans la tête gênaient sa concentration. Depuis quant était-il si anxieux ? Et qui était ce Van Helsing ? Finalement, elle prit le parti de se défiler, échappant un instant - Dieu que c'était difficile - à ses câlins pour avoir un peu plus d'espace, et, finalement, elle parvint à se recentrer sur elle-même pour reprendre forme humaine. Elle ne l'avait pas quitté des yeux, redoutant un peu sa réaction à vrai dire. Après tout, il n'aurait pas confié tout ça si elle avait été sous sa véritable apparence.

Un pâle sourire étira ses lèvres, et ses prunelles mauves attestaient de son état d'esprit peu rassuré encore, toujours troublé. Et puis elle s'inclina profondément, les jambes droites, les mains posées sur ses genoux, ses boucles rousses retombant de chaque côté de son visage.

- Je te demande pardon, commença-t-elle dans un murmure. Je ne voulais pas te faire peur...

Elle se redressa, et vint finalement s'agenouiller près de lui. Et elle avait craint pour ses jupes tout à l'heure ? Bah, un petit sort de rien du tout, et elle arriverait bien à rattraper ça. Elle n'osait pas le toucher cependant, de peur de le voir fuir de nouveau. D'ailleurs, elle ne le regardait plus, les yeux rivés sur ses mains nouées sur ses genoux.

- Je voulais juste... je sais pas... rattraper le temps perdu. Je croyais que toi aussi... mais visiblement je me suis trompée... Si tu m'aimes encore un peu, c'est déjà ça...

*Je veux juste pas te perdre toi aussi... C'est trop dur à force...*

Elle joua un instant nerveusement avec ses doigts, et puis releva finalement la tête. Son regard était bien trop brillant, ses paupières trop gonflées pour qu'elle eut raisonnablement pu nier être encore perturbée, mais elle ne laissa pas d'autre larme couler. Il y en avait bien eu assez déjà. Elle observa un moment son sourcil blessé, et reprit finalement, d'un ton faible.

- J'aurais mis de l'huile de millepertuis, ou peut-être un onguent de ciste ladanifère pour une plaie comme ça sur un animal. Peut-être que ça arrêterait aussi le sang de couler pour un humain. Je dois en avoir dans mes bag...

Elle coupa court à ses réflexions à voix haute, songeant à sa réaction précédente quand il avait été question de leurs appartements. Elle avait juste voulu... Enfin... Elle n'avait pas voulu insinuer qu'ils allaient s'installer de suite et faire semblant de rien. Sept ans, c'était long, il s'en passait des choses, elle savait de quoi elle parlait, et visiblement lui aussi... Elle ignorait ce qui l'avait effrayé à ce point, mais ne souhaitait pas renouvelé, et c'est en se mordillant la lèvre, un peu angoissée, qu'elle laissa le silence planer de nouveau entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bb-demain.forum-actif.net
Adam McAdam
Professeur d'étude des moldus
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 20/12/2007

Feuille de personnage
Maison: Poufsouffle
Fonction: Professeur
Matière préférée: Etude des moldus / Sortilèges

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Lun 3 Mar - 2:27

Adam sursauta lorsque l'hermine redevînt Tam. Mince ! C'était pas une bestiole normale ? Mince ! Ou pas en fait... Elle s'excusa. Elle voulait rattraper le temps perdu. Elle s'agenouillait même près de lui, sans tenir compte de sa robe. Il nota le détail. Ce qu'il pouvait représenter.

Non... Non c'est moi qui suis désolé... C'est... Moi aussi je veux rattraper ce que j'ai pu rater... Mais... c'est vrai que... Enfin... C'est difficile à dire comme ça... Disons que mes relations sentimentales depuis Poudlard ont été de l'ordre du zéro absolu... Donc je suis un peu inquiet je dois l'admettre... Pour l'arcane ça ira on verra après... j'ai enduré pire.... Il jouait avec ses doigts et n'osait plus regarder Tamara. Il serrait et desserrait ses doigts. Compressant ses pouces. Il se pencha vers elle, s'appuyant un peu sur son épaule. Le sang remplissait le creux de sa paupière, mais il coulait un peu moins déjà (Néanmoins le visage saigne beaucoup) Je suis encore "vierge" en fait... je ne voudrais pas te décevoir et le fait que tu parles des appartements... comment dire... Je ne suis pas contre le fait qu'on s'installe ensemble... Mais laisses-moi un peu de temps... J'ai perdu pas mal de folie avec mon oeil...

Il s'oubliait sur l'épaule de Tamara, figure lascive, régalé du simple bonheur procuré par son retour. Par le soutien que représentait son épaule. Puis il réalisa il avait dit plus de chose que raison à l'hermine !

Mais du coup... avec ce que j'ai dit à l'hermine... enfin... à toi. TU dois avoir plein de questions... Parce que.... Enfin... C'est toi qui voit...

Il était bien, là, avec elle. Simplement. Si elle le voulait toujours, il ne manquerait pas de le lui assurer, ils pouvaient s'installer dans les mêmes appartements. Juste... lui laisser du temps. Y aller tranquillement. C'est tout ce qu'il voulait. Les relations c'était pas trop sa tasse de thé ces dernières années...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara O. Fitzgerald
Professeur de métamorphose
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Maison:
Fonction: Sorcier du monde
Matière préférée:

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Lun 3 Mar - 3:21

Tam écouta Adam parler. Presque religieusement à vrai dire. Il refusait gentiment son aide, sous-entend ce qu'il avait pu vivre par le passé. Il semblait tout aussi nerveux qu'elle, jouant avec ses doigts, et elle n'arrivait pas à se décider à croiser son regard. Et puis il était venu poser sa tête sur son épaule, et par réflexe, elle avait plongé une main dans son cou, sous ses cheveux. Elle regretta presque aussitôt son geste, pas très certaine de la façon dont il serait interprété, surtout avec ce qu'il ajoutait. Une fois encore, elle se mordilla la lèvre, un peu inquiète. Visiblement, leur passé différait en tous points... Elle ne pouvait pas en dire autant, ses frasques à l'Université de Brocéliande ou à Beaux-Bâtons étaient restées de l'ordre de l'ordinaire, mais elle existaient néanmoins. Elle n'avait pas pu garder quelqu'un plus de quelques semaines d'ailleurs, mais il fallait dire qu'il n'y avait personne avec qui elle eût pu retrouver une relation similaire à celle qu'elle avait eu avec lui, même si elle était restée platonique.

- Je voulais pas te faire peur... répéta-t-elle plus doucement encore. Je voulais juste... être avec toi... mais... disons que j'ai pas le même passif.

Elle n'avait jamais regretté ses actes jusque-là. Jusqu'à cet instant. En fait, elle se demandait si elle n'aurait pas mieux fait de rester sage, pour une fois, pour toutes ces fois plus exactement. Par contre, non, elle ne voulait toujours pas poser de questions. Même si elle en avait. Plein.

- Je veux pas t'obliger à parler de quoi que ce soit, et puis j'ai un peu peur des réponses, alors non... Plus tard peut-être, si Rodric finit par me prêter un peu de son courage...

Elle se pencha un peu et déposa un baiser sur sa joue avant de s'écarter davantage.

- T'as peut-être vu pire, mais on devrait quand même pas te présenter comme ça à nos collègues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bb-demain.forum-actif.net
Adam McAdam
Professeur d'étude des moldus
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 20/12/2007

Feuille de personnage
Maison: Poufsouffle
Fonction: Professeur
Matière préférée: Etude des moldus / Sortilèges

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Lun 3 Mar - 12:14

Adam profita des caresses de Tamara. Elle parlait et il pensait en l'écoutant. Oui il l'aimait. Oui il aimait ses caresses, ses baisers, le son de sa voix, l'humeur changeate de ses yeux. Mais surtout il était dur pour lui de réaliser ce que tout cela pouvait impliquer. Il avait du mal à se souvenir de tout ce qu'on lui avait dit sur l'amour. De ce qu'il avait vécu. Il ne pleurait plus. Il se laissait aller à la brise sur l'épaule de Tamara. Elle en était même venue à s'asseoir par terre, ne tenant plus compte de sa robe. Et des frusque que cette position pouvait causer à ses frasques.

Ne t'en fais pas... Tu n'as pas à regretter, c'est normal que tu ne sois pas restée bloquée... Je n'ai pas e le temps c'est tout... Je dois rapprendre à vivre... Il marqua une pause. Laissons-nous un peu de temps... allons-y tranquillement... Pour les questions comme pour le reste.

Il se redressa subitement juste après l'allusion à son arcade et surtout après la pensée qui venait de lui traverser l'esprit.

Mince ! On dirait des répliques de films mélo-dramatiques pour moldus... Il porta sa main à son arcade, ce n'était vraiment pas grand chose. Pas besoin de plantes pour ça. Il porta sa main à sa canne et l'agita avec une petite incantation. Le sang coagula pour fermer la plaie. Un petit sort de médico-mage appris au ministère. Pas très compliqué dans la théorie, il fallait juste y penser. Il se retourna vers Tamara.

Un petit coup d'eau et il n'y paraîtra plus. Il marqua une pause en la regardant dans les yeux. Et il s'approcha d'elle, approcha son visage du sien. Et à voix basse en articulant bien, c'était difficille et il se sentait un peu honteux. Mais il fallait que ça sorte. Dis... Tam... ta proposition de nous installer ensemble tiens toujours ? Je... je sais pas si je serais facile à vivre, mais je veux essayer... enfin... si tu es toujours d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara O. Fitzgerald
Professeur de métamorphose
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Maison:
Fonction: Sorcier du monde
Matière préférée:

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Lun 3 Mar - 15:49

Tam hocha simplement la tête. Y aller doucement... S'il voulait... C'était pas trop son fort, la patience, mais bon, le jeu en valait la chandelle. De toute façon, elle ne pouvait pas trop faire autrement, elle ne voulait pas le voir prendre peur de nouveau. Quand il se redressa soudain, elle le dévisagea un instant avant d'éclater de rire.

- Oui c'est vrai ! On dirait un de ces films à l'eau de rose qui faisaient pleurer Maman !


Bon, les plantes, il n'en aurait pas besoin visiblement, c'est vrai qu'un petit sort pouvait sans doute suffire, mais elle n'avait été suffisamment calée à ce niveau-là. Déjà, elle se souvenait de certaines plantes, et, surtout, elle en avait quelques unes à disposition, c'était pas mal, surtout pour elle. Remarque, songea-t-elle, l'essence de Murlap aussi aurait pu faire l'affaire, tiens... Enfin, de toute façon, c'était réglé. Un petit coup d'eau ? Elle visualisa le lac, mais préféra s'abstenir, y avait toujours ce truc au fond qu'elle n'avait pas vraiment envie de voir de près. Elle souriait encore quand il s'approcha, très près, trop près... Zut, qu'est-ce qu'elle devait faire, là maintenant ? Elle l'écouta parler, un peu surprise de sa demande. Pour quelqu'un qui avait peur des événements à suivre, c'était pas banal... Mais ça lui faisait plaisir. Même si ça serait peut-être difficile, sans doute, même, de s'habituer à vivre avec quelqu'un après si longtemps. Elle garda pour elle le fait que sa proposition d'origine n'était pas tout à fait celle-ci, ça l'effraierait sans doute davantage.

- Si tu veux toi. Je sais pas si je serais facile à vivre non plus, tu sais.

Surtout après plusieurs années à ne se préoccuper que de soi. Mais ça aussi, elle le garda pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bb-demain.forum-actif.net
Adam McAdam
Professeur d'étude des moldus
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 20/12/2007

Feuille de personnage
Maison: Poufsouffle
Fonction: Professeur
Matière préférée: Etude des moldus / Sortilèges

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Lun 3 Mar - 17:42

Elle riait. Il avait réussi à lui arracher un éclat de rire, naturellement, même dans cette situation. Et elle accédait même à sa requête. Elle voulait bien qu'ils essayent de vivre ensemble. Il sourit, du tréfond de son coeur, un intense sourire. Soulagement et joie qui se mélangeaient. Il était toujours près d'elle. Trop près. Il l'embrassa, sans gène, sans timidité, sans même la fougue des baisers qui avaient marqués leurs retrouvailles, mais avec une tendresse inouïe. Toute celle qu'il pouvait trouver en lui. De la tendresse et de l'amour. Sans la rapprocher de lui par une quelconque manoeuvre détournée. Sa main droite caressait la joue de Tamara. Sans la forcer. Elle avait toute liberté de s'enfuir, de reculer, de la repousser, ou même de l'embrasser plus, d'aller vers lui. La langue d'Adam ne demandait qu'à aller se promener sur la rougeur des lèvres de Tamara, mais elle n'en fit rien il attendit juste sa réaction. L'embrassant avec tout son coeur sans utiliser cette petite intriguatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara O. Fitzgerald
Professeur de métamorphose
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Maison:
Fonction: Sorcier du monde
Matière préférée:

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Lun 3 Mar - 20:42

Le sourire qu'Adam lui rendit valait bien tous les mots du monde. Son baiser plus encore, plein de tendresse... Elle leva sa propre main pour attraper celle qui s'égarait sur sa joue, et après quelques instants à savourer ses lèvres sur les siennes, elle s'écarta légèrement, déposant une bise sur sa paume gantée, les paupières closes. Il avait dit doucement. Elle n'était pas sûre de pouvoir freiner l'allure si les baisers redevenaient plus... fougueux.

- Nous devrions peut-être vraiment retourner là-bas, murmura-t-elle finalement. Ils vont bien être tous arrivés, maintenant, et elle voudra sans doute nous faire visiter le château. Enfin, au moins nos nouveaux appartements, je suppose...

Elle gardait sa main dans les siennes - hors de question de le laisser s'éloigner de nouveau - et lui offrait un de ses sourires, plus délicat, peut-être plus naturel, moins surfait que ceux dont il avait l'habitude. Elle ne voulait pas être seule décisionnaire, cela dit, alors elle attendit qu'il amorce le mouvement pour se lever à son tour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bb-demain.forum-actif.net
Adam McAdam
Professeur d'étude des moldus
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 20/12/2007

Feuille de personnage
Maison: Poufsouffle
Fonction: Professeur
Matière préférée: Etude des moldus / Sortilèges

MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   Lun 3 Mar - 23:43

Tamara avait raison. Il allaient retrouver les autres. Ils s'installeraient après et auraient alors tout le loisir de se câliner. Il sourit à la jeune femme et se releva doucement, gardant une des mains de sa compagne dans la sienne. Il l'aida ensuite à se relever. Puis, la prenant par la taille avec son autre main il la serra contre lui et se laissa tomber...

... Droit sur le fauteuil qui s'était discrètement glissé derrière lui. Enfin... aussi discrètement qu'un fauteuil le pouvait bien sûr. L'engin flottait vers le perron où ils avaient abandonné leurs compères. Tamara dessus, Adam dessous, il la serrait contre lui et elle se retrouvait sur ses genoux en amazone. Tout était contrôlé. Cela aurait plus de classe lorsqu'il arriveraient vers leurs collègues. Adam réalisa soudain le rouge qui cernait toujours son oeil et marquait sa joue d'une coulure.


Pour ce qui est du sang... On dira que je suis tombé accidentellement sur une pierre. Ce n'est pas un mensonge en plus. Juste de la rétention d'information... Ca me rappellerait presque mon ancien boulot...

Il fit un peu la moue à cette pensée puis se remit à sourire à Tam et l'embrassa encore tendrement avant qu'ils n'arrivent en vue du perron.

( Arrow Entrée et Perron, je te laisse poster, soit là et je posterais au perron soit directement au perron, soit tu fais les deux, comme tu veux.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles en fauteuil sous un arbre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles en fauteuil sous un arbre
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» << Repos sous un arbre >> [PV ; Helena]
» Sous l'arbre du désespoir, coule ses larmes [ PV ]
» Intrigue n°1 + à l'orée de la forêt, sous l'arbre de Samuel.
» Le moment donné par le hasard vaut mieux que le moment choisi. [Judith & Ciáran]
» Sous un arbre entrain de rêvasser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts' Tomorrow :: Poudlard :: Extérieurs :: Parc-
Sauter vers: