Hogwarts' Tomorrow

Hogwarts' rebirth
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Appleby, Kyle ; Les prémisces

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyle Appleby
Sixième année
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2008
Age : 32
Localisation : Cornouailles / Poudlard

Feuille de personnage
Maison: Gryffondor
Fonction: Elève
Matière préférée: Astronomie

MessageSujet: Appleby, Kyle ; Les prémisces   Sam 23 Fév - 22:43

Hiver 1975

Ulysse Appleby, étudiant de Serdaigle de l'année des ASPICs avait pris le Poudlard Express en compagnie des autres élèves qui retournaient chez leurs parents pour les vacances de Noël.
Sur le quai 9¾, il attendait ses parents, qui avaient un don pour ne pas se montrer ponctuels. C'est alors qu'il vit arriver une ravissante jeune femme.


Daphne Michaelson, 21 ans, attendait sa jeune soeur qui rentrait pour les vacances de Noël. Leurs parents étaient en visite chez des amis et n'avaient pas pu se présenter à la gare King's Cross pour cette raison. C'est donc leur aînée qui hérita du contrat de Baby-sitter. Voyant sa cadette, elle se dirigea vers elle, mais fut interrompue, alors qu'elle allait la saluer, par un jeune homme qui demandait à Abigaelle :

-Je peux t'aider à porter tes choses, si tu veux?

Ulysse, qui avait déjà les deux mains bien pleines avec ses propres affaires, avait vu que la jolie fille avait remarqué Abigaelle et se dirigeait vers elle. Il avait cru que se serait une bonne façon d'engager la conversation que d'offrir son aide à Abigaelle, qui était de son année, à Poufsouffle, comme sa grande soeur. Elle se retourna et lui sourit, pleine de sympathie.

-Non merci, ce ne sera pas nécessaire : voilà ma soeur qui arrive pour m'aider. C'est fou la quantité de choses que nous pouvons utiliser en seulement quelques semaines, non?

Ulysse, qui avait cru devoir rebrousser chemin fut heureux qu'Abi lui ouvre la porte à la discussion. Il joua donc le jeu, riant, tentant de se montrer sous son plus beau jour pour la jeune femme qui approchait.

Tient donc, voilà qu'Abi se mettait à parler avec un jeune homme! Ce devait être son copain, puisqu'elle lui en avait parlé dans une lettre cet automne. Il n'était pas vilain, ce qui précisait ce que Daphné avait toujours dit : les Michaelson ont du goût. Reste à voir si il avait de la personnalité... Car à voir l'écharpe bleu et gris qu'il arborait, on devinait qu'il était plutôt du style intellectuel... Elle s'approcha donc d'eux et les interrompit alors qu'ils se demandaient si c'était vraiment nécessaire d'emporter leurs grimoires pour les vacances. (À la vue de l'expression de sa soeur, Daphné compris que ses manuels n'étaient pas, mais pas du tout dans ses valises!)

-Je ne pense pas du tout que ce soit nécessaire! Je m'appelle Daphne, je suis la grande soeur d'Abi. Tu doies être son copain?

-Non! J'ai rompu avec Jake il y a 11 jours. Lui c'est Ulysse, il est en soins aux créatures magiques avec moi!

Mais qu'est-ce que c'était que ce qui proquo? Ulysse qui passait pour le copain d'Abigaelle, alors qu'ils ne s'étaient jamais réellement parlés ("Passe-moi les ciseaux", ça compte?) au cours des dernières années? Oh non non non. Il ne fallait surtout pas qu'elle le considère comme "hors concours", mais Ulysse était trop estomaqué pour trouver quoi répondre. Abi s'en chargea donc et le sortit de ce faux pas à merveille.

-Enchanté, tout le plaisir est pour moi, Daphne!

Après que les présentations eurent été faites, les trois jeunes gens purent bavarder un instant, jusqu'à ce qu'un couple, fin quarantaine, s'approche d'eux. Malgré leur âge, ils paraissaient très bien. Daphne leur lança un regard poli, qui fut comme un signal pour que le jeune homme avec lequel elle discutait se retourne. Il les salua rapidement, présenta ses parents, et sorti par la barrière magique. Il ne fallut pas attendre plus longtemps pour que l'aînée demande à Abi, sur un ton plus qu'intéressé :

-Il est célibataire?

-Il est à Serdaigle, alors bien sûr!

-Tu ne m'avais pas dit que Jake était de serdaigle, par hasard?

Sans même laisser l'occasion de répondre à sa soeur, Daphne tourna les talons, un sourire fier aux lèvres, et s'empressa de quitter elle aussi la gare. Elle savait bien qu'Abigaelle n'avait généralement pas de préjugés envers les serdaigles ou les gryffondors, sauf si elle venait de rompre avec l'un d'eux. Une fois, elle était même aller jusqu'à discriminer leur propre maison!

***


Durant les vacances, dès que les deux filles étaient seules ensemble, Daphne n'arrêtait pas de poser des questions sur Ulysse, auxquelles sa soeur répondait qu'elle n'en savait rien et ne le connaissait presque pas. Lorsqu'elle ne posait pas de telles questions, elle répétait qu'il parlait si intelligemment, qu'outre son nez un peu croche, il était très joli, que même ses parents étaient beaux et semblaient sympas. Ce à quoi sa soeur répliquait qu'elle ne les avait vus que deux secondes.
Après la rentrée, Daphne continua d'investiguer auprès de sa soeur, par l'entremise des hiboux qu'elles s'envoyaient toujours depuis qu'elles n'étaient plus ensemble à l'école. Elle lui demandait d'observer ce qu'il semblait préféré à table, de connaître sa couleur préférée, peut-être aussi la quantité d'enfants qu'il voudrait.


C'était au début février. Ulysse s'était assis à la table un peu plus tôt que ses amis, pour le petit-déjeuner, et lisait la gazette des sorciers. Un article de la toute dernière recrue de la gazette. Une dénommée Rita Skeeter. Son écriture était moche, mais elle semblait avoir quelque chose à dire, au moins, ce qui était de plus en plus rare. Il lisait donc tranquillement, lorsque quelqu'un, à peu près vis-à-vis de lui, à la table des Poufsouffles, s'exclame.

-Non mais là j'en ai marre! C'est mes ASPICs et au lieu de répondre à mes questions, cette crétine me demande si j'aurais pas une idée de... de quoi? Pourquoi pas si il préfère les botrucs ou les licornes, hein? Non mais qu'elle lui fasse elle-même ses messages!

En levant les yeux, Ulysse avait vu Abigaelle, une lettre à la main, qui vociférait. Lorsqu'elle parla du sujet de la lettre, la moitié des têtes de ses amies se tournèrent automatiquement vers Ulysse qui, sans bouger, rougit des pieds à la tête. Et avait chaud comme si il venait de courir le marathon.
Après le dîner, il alla écrire une lettre, dans son dortoir, puis se rendit à la volière pour l'envoyer.


Oh! Comme il avait été chou! Ils avaient passé une merveilleuse journée ensemble, à Pré-au-Lard. Comme à chaque année, la sortie de février avait été sous le thème de la St-Valentin. Mais avant d'en parler, il faut revenir un peu en arrière. Il y a un peu plus d'une semaine, Daphne avait reçue une lettre, bien calligraphiée, dont elle ne reconnut pas l'écriture de l'expéditeur. En moins de deux lignes, Ulysse se présenta. Daphne pensa à Avader sa soeur, si c'était elle qui lui avait parlé. Mais en quatre autres lignes, il lui expliquait la situation, et en une demi-douzaine de lignes, il l'invitait à se rejoindre à Pré-au-Lard pour la sortie trimestrielle. Ils avaient passé une magnifique journée. Il était super, attentionné, un brin humoristique et maladroit juste ce qu'il fallait. Ils avaient passé la journée à discuter, puis il lui avait fait un baiser, avant de repartir à l'école. Sur la joue, mais n'était-ce pas la première étape? D'ailleurs, elle préférait elle aussi qu'il n'en brûle pas.

***


Au cours de l'été suivant, Ulysse et Daphne continuèrent de se fréquenter, s'attachant rapidement l'un à l'autre. Ils annoncèrent en septembre, lors de l'anniversaire du jeune homme chez ses parents, puis le week-end suivant chez les parents de la jeune femme, qu'ils se marieraient l'été suivant, au mois de juillet.

En octobre, après plusieurs dizaines d'entrevues plus longues les unes que les autres, Ulysse trouva un emploi au ministère, tel que son père le lui avait recommandé. C'est à peu près à cette époque qu'ils apprirent que Daphne était enceinte.

En janvier, Ulysse alla partager l'appartement de Daphne, à Pré-au-Lard (c'était là qu'ils étaient les moins chers), qui avait bien une cheminée, mais celle-ci n'était pas raccordée au réseau.

Le 3 juin 1979, leur premier bébé, un garçon, vit le jour. Quelques semaines plus tard, ses parents se mariaient, emportant le bébé avec eux en voyage de noce aux îles canaries. À leur retour, ils emménagèrent à Newton Abbot.

Les années suivantes virent aussi la naissance de nombreux garçons, à un rythme régulier, remplissant de plus en plus la maison de cris, de rires, de chicanes, de bruits étranges, jusqu'à ce que Daphne tombe enceinte une septième fois et qu'ils décident de déménager. Le reste, vous savez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gilvert.deviantart.com
 
Appleby, Kyle ; Les prémisces
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kyle XY
» Kyle Cumiskey
» Miaou (Sélina Kyle) (RP hot)
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» 2064 - 207? : Crash2.0 et... maintenant? (Epoque SR3 - SR4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts' Tomorrow :: Petites confidences entre amis :: Plume à papotte-
Sauter vers: